do it Wright!

À la suite de la catastrophe du dirigeable la République, des modifications sont apportées au Colonel Renard pour en améliorer la stabilité (entre autres, ballonets agrandis). Mais la modification la plus interessante concerne les surfaces de contrôle aérodynamique : le gouvernail de profondeur situé à l’avant, derrière l’hélice - et qui à l’origine était triplan - à vu sa surface médiane dégarnie - le rendant ainsi biplan - alors que paralèllement, on ajoutait un stabilisateur supplémentaire à l’arrière, entre le poste de pilotage et le gouvernail de direction...

[ Wright wing ]

Mais comme la photo en témoigne, la forme et la structure de celui-ci sont radicalement différentes de celles du gouvernail de proue. La forme ogivale caractéristique de l’extémité des plans horizontaux, ainsi que leurs nervures, n’est pas sans rappeler ceux du gouvernail de profondeur des biplans Wright, dont on sait qu’Astra avait acquis la license de fabrication... Il est donc très probable que le Colonel Renard fut équipé d’un gouvernail de conception Wright, qu’Astra avait - en quelque sorte - à portée de la main!
Par la suite, le gouvernail de profondeur avant sera à son tour remplacé par un ensemble du même type, et L’España ainsi que le Ville-de-Bruxelles bénéficieront eux aussi de ces améliorations.

[ Wright flyer ]

Biplan Astra-Wright. Photo extraite d’une annonce publicitaire de la société Astra parue dans l’Auto-Office à la même époque.

 HTML 4.01 | rev. Avril 2013 | Index