Mes danoiseries

quelques trouvailles franco-danoises...

Intérieur danois

Ce découpage de l’Imagerie d’Épinal (Nº 1298, série Petites Constructions, Pellerin imp.) découvert sur une brocante, a longtemps orné notre salle de séjour. J’eu la surprise, en visitant un jour la collection Hirschsprung (den Hirschsprungske Samling) à Copenhague, de voir un tableau qui ressemblait étrangement à l’humble gravure. Il s’agissait d’une œuvre du peintre danois Johan Julius Exner (1825-1910), qui visiblement avait servi de modèle à l’imprimerie Pellerin.

Un intérieur typiquement danois, semblait-il... Et bien, pas tout à fait ! Exner a en effet passé plusieurs années à dépeindre la vie sur l’île d’Amager, à quelques encablures de Copenhague. Cette île a la particularité d’avoir abrité depuis le XVIe siècle une colonie d’origine néerlandaise, invitée par le roi Christian II pour y pratiquer la culture maraîchère. Ces immigrés ont bien sûr amené leurs traditions avec eux, ce qui fait d’Amager une enclave culturelle spécifique, s’étant longtemps distinguée du pays environnant.

comparaison entre le tableau d'Exner et l'image d'Epinal

Droits réservés

À gauche, on peut voir le tableau d’Exner, intitulé « Besøget hos bedstefaderen » (1853. On pourrait traduire par De passage chez le grand-père). À droite, une copie du découpage, assemblée. Un certain nombre d’élements ont été déplacés, voire interprétés « librement » par rapport à l’original, mais la ressemblance reste frappante. On notera en particulier l’étagère triangulaire, appelée amagerhylde, traditionelle de l’île d’Amager.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger un fichier haute-résolution (2280×1787). Amusez-vous bien !

l'image d'Epinal

Assiette-photo

Une assiette illustrée à partir d’un cliché photographique. La scène dépeint Kongens Nytorv (la Place Neuve du Roi) à la fin du XIXe, avec le Théatre Royal (det Kongelige Teater, en fait l’Opéra jusqu’en 2005) sur la gauche. On y apperçoit aussi un tramway hippomobile à impériale (les chevaux ne sont pas visibles sur la photo) de la Kjøbenhavns Sporvei-Selskab (Société des Tramways de Copenhague, 1866-1898. Voir la photo d’origine en bas de cette page sur les tramways danois).

Cette assiette de la faïencerie HB & Cie (Choisy-le-Roi) fait partie d’une série sur les villes du monde et porte la mention « 5 COPENHAGUE » sur le dessus. En dessous, le monogramme « HBc FRANCE ». Diamètre : 196 mm.

assiette

Fond de l’assiette :

monogramme

Exemples de la même série :

exemples HB

Assiette illustrée

Encore une assiette décorative avec plusieurs vues de Copenhague. Elle provient de la faïencerie de Lunéville, date probablement du début du XXe siècle et fait partie d’une série sur les capitales du monde. On peut y voir le port, le musée Thorvaldsen, la vieille Bourse (1624), Vor Frue Kirke (église Notre Dame) et Rundetaarn (la Tour Ronde, observatoire du XVIIe).

Diamètre 240 mm, monogramme « Lunéville » à l’arrière.

assiette

Le monogramme :

monogramme

Exemples de la même série :

exemples Lunéville

HTML 4.01 | rev. 26-08-2012 | Index